• 1

    Description slide 1

  • 2

    Description slide 2

  • 3

    Description slide 3

  • 4

    Description slide 4

Copyright 2017 - Custom text here

Tv zouk-kompa

Galerie video

zouk-kompa, le 1er site internet d'actualité musicale 100% zouk et 100%kompa : interviews,soirée,bal,concert

Richard Cave forme le groupe Kaï

        Deux mois après la dissolution de Carimi, Richard Cavé, malgré sa grande désillusion, n’avait pas arrêté la musique. « Nous avions loué une maison à Miami et nous avions à l’époque décidé de faire un nouvel album de Carimi. Mikaben, T-klod, Carlo et moi, on a travaillé sans arrêt, 11 à 12 heures par jour, pendant un bon moment sur plusieurs chansons. Mais Carlo a commencé à changer d’avis en cours de route pour des raisons personnelles et il a abandonné le projet.

C’est à ce moment que j’ai décidé de créer KAÏ », raconte aujourd’hui le maestro. Boule de feu en japonais, récupération et victoire en chinois, voilà ce que veut dire le nom KAÏ du nouveau bébé de Richard Cavé. « Non an te byen tonbe paske nou te vreman fèmen nan on kay (rires) e nou t ap chache on mo ki vle di renouvo », explique un Richard Cavé serein, mais au four et au moulin. « Malade », le single vidéoclipé sorti lundi soir est déjà en boucle sur la bande FM et sur les chaînes de télé en Haïti, sans oublier les sites Internet friands de compas. Avec un son pas trop différent de celui de Carimi, une vidéo simple mais jolie, la chanson fera sans doute son chemin dans les clubs en Haïti et à l’étranger pendant cette saison de fêtes. Encore maestro du groupe, avec KAÏ, Richard veut monter une équipe jeune et dynamique qu’il guidera. « Jusqu’à présent, les musiciens du groupe sont T-Klod, ancien musicien de X-Tassy, Jeff, ancien batteur de Carimi, Ti Marco, l’ancien tambourineur de Carimi et Mikaben qui sera à mes côtés. On a un ancien guitariste de 5Lan, on cherche un percussionniste. Les premières répétitions commencent cette semaine », annonce le keyboardiste, confiant. Dans le staff de management, on retrouve bien sûr Fito Farinen, ancien manager de Carimi. « Jamais je n’aurais pu faire KAÏ sans Fito avec moi. Perdre Fito à un moment si crucial serait comme perdre un père », continue encore Richard qui avoue avoir pensé à un vrai retour de Carimi au début. « Mais sans Carlo et Michaël à mes côtés, je n’aurais pas eu l’audace de remonter sur une scène sous le nom de Carimi. C’est pourquoi j’ai principalement décidé de laisser tomber complètement cette idée là et de former KAÏ ». Ce retour sur scène, Richard l’anticipe déjà. « J’ai de très bons sentiments par rapport à cette nouvelle formation musicale, mais remonter sur scène sans mes compères de toujours sera assez différent, je l’avoue ». Même si la grande première n’est pas encore officiellement annoncée, le maestro espère une performance pour le mois de décembre. « Mais on tiendra le public informé. On ne veut pas précipiter les choses », conclut-il.

Le Nouvelliste

f t g m